Le site web de l'entreprise ESCOT utilise des cookies pour le bon fonctionnement de ce dernier. Afin que votre expérience soit agréable, nous vous invitons à les accepter conformement à la loi sur la protection des données du 25 mai 2018.
J'accepte

Les besoins de sommeil selon l'âge :

Publié le : 05/10/2018 18:32:34
Catégories : Comment bien dormir au quotidien

Les besoins de sommeil selon l'âge :

 

     

    

Pour se sentir bien, être actif pendant la journée ou tout simplement rester en bonne santé, il est important de bien dormir mais surtout de rester assez longtemps la tête sur l’oreiller. En effet, pendant les périodes d’assoupissement, l’organisme fonctionne au ralentit et réalise certaines tâches qui ne peuvent être accomplies éveillé comme l’assimilation des nouvelles connaissances, le renouvellement cellulaire ou encore le renforcement du système immunitaire. Pour cela, même s’il n’existe pas de règle universelle, chaque individu doit satisfaire, selon son âge, à des contraintes quantitativement différentes.

    

   

Les nouveau-nés (0 – 3 mois)

   

Les nourrissons sont la tranche d’âge qui a besoin du plus de quiétude et de relâchement. Il est en effet recommandé qu’ils dorment entre 14 et 19 heures et cela tout au long de la journée ainsi que pendant la nuit. Ces longues périodes d’inactivité sont fondamentales pour leurs bons développements tant sur le plan physique qu’intellectuel.

     

    

Les petits (4 mois -5 ans)

    

Même si le besoin naturel en heures de sommeil diminue petit à petit, jusqu’à l’âge de 5 ans, un enfant a besoin d’au moins 12 à 14 heures de repos. Cependant, à partir de 2 ans, les réveils moins fréquents allongent la durée des périodes d’assoupissement et, à partir de l’âge de 4 ans, les siestes en milieu de journée deviennent de moins en moins nécessaires.

    

   

Les enfants allant à l’école (6 -13 ans)

     

A partir de 6 ans, l’endormissement est en général devenu une routine sans accroc et pour être réparateur, le repos qui s’ensuit doit durer environ 11 heures. En effet, les enfants de ces âges sont encore en pleine croissance et ils ont aussi besoin d’intégrer les nombreux apprentissages faits en journée.
    

  
Les adolescents (14-17 ans)

    

La période de l’adolescence est, en général, une période de grandes perturbations tant sur le plan physiologique que social ou identitaire. Le rythme de vie change et se reposer a alors tendance à ne plus être une priorité. Un adolescent a cependant un besoin naturel de repos qui, s’il a encore diminué, est d’environ 8 heures par nuit. Si ce besoin n’est pas satisfait, les risques pour la santé sont réels et socialement handicapants : fragilité psychologique pouvant mener jusqu’à la dépression, difficulté de concentration, risque accru d’échec scolaire…

    

      

Les jeunes adultes (18-25 ans) et les adultes (26-64 ans)

     

Pour tous les adultes, les contraintes qui pèsent sur le sommeil sont souvent d’ordre professionnel (horaires décalés, travail nocturne …) ou familial (parent célibataire …). Cependant, et même s’il existe des différences entre les individus, la durée d’inactivité nécessaire à la récupération est de 8 heures en moyenne. Il s’agit surtout pour chacun de trouver les moyens de compenser les contraintes ou les habitudes chronophages afin de se garantir des cycles de sommeil suffisamment longs et réparateurs.

     

    

Les personnes âgées (plus de 65 ans)

     

Avec l’âge, les périodes de sommeil se raccourcissent de manière importante et les personnes âgées dorment en moyenne 7 heures par tranche de 24 heures. Elles ont aussi beaucoup plus de mal à s’endormir une fois la tête posée sur l’oreiller ainsi qu’une tendance à se réveiller, à plusieurs reprises. Pour ces raisons, il est courant que les séniors recourent à la sieste pour compléter des nuits souvent trop courtes. Des solutions naturelles voire bios existent d’ailleurs pour aider à palier à la sensation de fatigue qui peut alors apparaître.   

     

      

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)