Le site web de l'entreprise ESCOT utilise des cookies pour le bon fonctionnement de ce dernier. Afin que votre expérience soit agréable, nous vous invitons à les accepter conformement à la loi sur la protection des données du 25 mai 2018.
J'accepte

Comment bien dormir quand on travaille de nuit

Publié le : 20/10/2018 11:18:40
Catégories : Comment bien dormir au quotidien

Comment bien dormir quand on travaille de nuit

   

    

Travail de nuit : quelques conseils pour bien dormir et récupérer

       

    

Les hommes sont programmés pour vivre la journée et dormir durant la nuit. Or, de nombreuses professions obligent à adopter le rythme contraire, nuisant à notre physiologie.
Voici quelques conseils pour mieux gérer ce cycle de sommeil atypique.
   

     

Adaptation au rythme décalé :
    

Avant son travail :
Les travailleurs de nuit doivent s’exposer à la lumière avant de prendre leur poste de travail pour adresser des signaux d’éveil à leur horloge biologique.
Pratiquer un exercice physique avant d’aller travailler aide à maintenir le corps éveillé.

    
Au travail :
Il importe de s’exposer à un éclairage maximal.

   

A la fin du travail :
Le matin ou sur le trajet de retour, il faut se protéger de la lumière intense, en portant des lunettes de soleil.
En arrivant à son domicile, une douche fraîche permet d’abaisser la température corporelle et facile l’assoupissement.
Il ne faut pas mettre le réveil et protéger autant que possible son sommeil : faire l’obscurité dans la chambre (fermer volets, rideaux et, éventuellement, mettre un masque de nuit). Bien évidemment, le téléphone doit être débranché et les autres occupants de la maison doivent être silencieux pour respecter votre sommeil. Le port de boules d’oreilles est également préconisé.
L’après-midi, une sieste complète idéalement le repos du matin, bien qu’elle soit moins récupératrice qu’une nuit. Le travail de nuit induisant une privation de sommeil, la sieste permet de pallier ce manque de sommeil. Une sieste d’une heure à une heure 30 permet de combler le déficit de sommeil des travailleurs de nuit.
Les jours de repos, il serait idéal de conserver un rythme de vie similaire à celui du travail pour ne pas contrarier son horloge interne. Cependant, la vie familiale le permet rarement.
   

      

Bonne récupération = bonne literie :
      

Choisir un bon matelas est une étape importante pour aboutir à une nuit réparatrice.
Un matelas en latex procure un grand confort. Il faut savoir que le latex est élastique de façon naturelle. Il se déforme dans le temps mais sans perdre ses qualités pour autant, contrairement à la mousse polyuréthane.
Le latex sert à garnir les matelas mais constitue également un garnissage idéal pour les oreillers.
Un oreiller latex naturel possède quatre grandes qualités qui constituent des atouts non négligeables pour les travailleurs de nuit, au contraire d’un oreiller classique.
Gonflant : Le latex possède des propriétés gonflantes qui conviennent particulièrement aux personnes dormant sur le côté.
Confort : Le latex est le composant idéal pour un oreiller car il lui apporte un grand confort et un moelleux inégalable.
Pérennité : Le latex, issu du caoutchouc, est très résistant. Cependant, il est conseillé de retourner régulièrement l’oreiller en latex pour augmenter sa longévité.
Ventilation : Le latex est, le plus souvent, micro perforé, propriété qui freine la transpiration. Cet oreiller est donc plus hygiénique.
Toutefois, les oreillers entièrement en latex sont extrêmement rares. Aussi, pour obtenir un oreiller durable et naturel, il est préconisé d’opter pour un modèle 50 % naturel et 50 % synthétique.
    

      

Rôle de l’alimentation :
      

Pour éviter la prise de poids qui va souvent de pair avec le travail de nuit, il convient de suivre quelques recommandations.
Avoir des repas à heures fixes permet de conserver des points de repères indispensables à l’horloge interne, déstabilisée par ce rythme du sommeil inversé.
Le dîner précédant la prise de travail doit être plus conséquent qu’un repas normal. Il doit comporter des légumes, de la viande ou du poisson et des glucides (avec index glycémique bas) pour apporter une énergie durant toute la durée du travail.
Il faut veiller à boire régulièrement de l’eau durant la nuit.
Vers 3 ou 4 heures, une collation constituée d’un d’œuf, de fromage ou d’une tranche de jambon, favorise la sécrétion de la dopamine, neurotransmetteur de l’éveil. Eviter les sucreries qui font rapidement augmenter la glycémie et qui entraînent un coup de mou.
Il faut éviter les boissons excitantes 5 heures avant de se coucher, au minimum.
Au retour à la maison, consommer un petit déjeuner plus frugal qu’ordinairement.

   

      

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)